😍 Le coup de cƓur d’Emeline

« Par le feu Â» de Will Hill est un roman jeunesse dont l’histoire s’inspire des faits survenus Ă  Waco durant les annĂ©es 90 ! Un siĂšge de 51 jours menĂ© par l’ATF puis par le FBI a eu lieu autour de la rĂ©sidence d’une secte et s’est conclu par un incendie qui a entraĂźnĂ© la mort (et/ou le suicide collectif) de ses 85 membres, ainsi que leur leader charismatique, David Koresh.

Dans ce roman, l’auteur ne retrace pas les faits rĂ©els, mais invente une fiction Ă  travers le personnage de Moonbeam, rescapĂ©e de l’incendie qui a ravagĂ© le foyer de la secte dans laquelle elle a grandi. Un ouvrage qui nous parle donc de la folie des hommes mais aussi du courage d’une jeune adolescente confrontĂ©e Ă  la vie « d’aprĂšs ».

Bien utilisĂ©, le silence peut ĂȘtre une arme redoutable. Il rend les gens nerveux, il les pousse Ă  dire des choses qu’ils n’auraient pas dĂ» pour faire retomber la pression.

Le résumé

Moonbeam, 17 ans, a toujours vĂ©cu dans la secte de la LĂ©gion du Seigneur oĂč la vie est rĂ©gie par le pĂšre John car lui seul sait ce qui est bien et ce qui est mal. Ne pas sortir de la base. Ne pas parler aux Etrangers. Ne pas penser. ObĂ©ir.

Transgresser les rĂšgles, c’est s’exposer Ă  de terribles consĂ©quences. Mais Moonbeam doute de plus en plus de la sagesse du PĂšre John. Les mensonges et les manipulations apparaissent. Et si le seul moyen d’échapper aux tĂ©nĂšbres Ă©tait d’y mettre le feu?

L’avis d’Emeline

À partir de quel moment une simple communautĂ© plonge-t-elle dans le cauchemar ? Comment la haine et la soif de pouvoir peut transformer des messages d’amour en guerre sanglante ? Comment se reconstruire lorsque l’endoctrinement fait partie de notre vie depuis la petite enfance ?  

Par le Feu nous fait comprendre que l’endoctrinement s’infiltre comme un poison, provocant la fin du libre arbitre, tout en maintenant l’illusion qu’il est encore lĂ . 

Le pĂšre John affirmait que la frontiĂšre qui sĂ©pare le mensonge de la vĂ©ritĂ© est une grosse ligne noire, solide et immuable. Il avait tort, comme sur tant d’autres choses. Cette ligne est parfois tellement floue qu’on ne sait plus de quel cĂŽtĂ© on se tient. On peut tout Ă  fait dire la vĂ©ritĂ© en omettant un dĂ©tail important, ou raconter un mensonge qui contient une part de vĂ©ritĂ©.

Le roman prouve que n’importe qui peut se retrouver totalement seul, mĂȘme au sein d’une communautĂ© initialement inoffensive et prĂȘchant un message d’amour, et remet en cause notre premier jugement Ă  propos des individus composant ce genre de groupe, puisque, en effet, qui ne s’est jamais dit « Ces gens sont tous cinglĂ©s, ça ne m’arrivera jamais, ce sont tous des moutons sans cervelle » ? 

Cet ouvrage nous dĂ©montre le contraire. Il nous confronte tant Ă  des personnages attachants qu’à des histoires Ă©prouvantes et pleine de doutes, mais nous force Ă  juste titre Ă  Ă©largir notre point de vue souvent erronĂ© et assez fermĂ© sur cet univers occulte, aussi bien Ă  l’intĂ©rieur qu’en dehors, qu’est la secte.

Si vous aussi, vous avez eu un coup de cƓur…

N’hĂ©sitez surtout pas Ă  nous en faire part lors de votre prochaine visite Ă  la bibliothĂšque ou bien par mail. On se fera un plaisir de le partager ! 😉