Coups de coeur

♥♥♥ LES COUPS DE COEUR 2017 ♥♥♥
Petit pays / Gaël Faye
Avant, Gabriel faisait les quatre cents coups avec ses copains dans leur coin de paradis. Et puis l’harmonie familiale s’est disloquée en même temps que son «petit pays», le Burundi, ce bout d’Afrique centrale brutalement malmené par l’Histoire.
Plus tard, Gabriel fait revivre un monde à jamais perdu. Les battements de cœur et les souffles coupés, les pensées profondes et les rires déployés, le parfum de citronnelle, les termites les jours d’orage, les jacarandas en fleur … L’enfance, son infinie douceur, ses douleurs qui ne nous quittent jamais. (www.babelio.com)
Coup de coeur d’Yvonne, 91 ans
_________________________________________________________________________
Le jardin arc-en-ciel / Ito Ogawa
Izumi, jeune mère célibataire, rencontre Chiyoko, lycéenne en classe de terminale, au moment où celle-ci s’apprête à se jeter sous un train. Quelques jours plus tard, elles feront l’amour sur la terrasse d’Izumi et ne se quitteront plus. Avec le petit Sosûke, le fils d’Izumi, elles trouvent refuge dans un village de montagne, sous le plus beau ciel étoilé du Japon, où Chiyoko donne naissance à la bien nommée Takara-le-miracle ; ils forment désormais la famille Takashima et dressent le pavillon arc-en-ciel sur le toit d’une maison d’hôtes, nouvelle en son genre.Il y a quelque chose de communicatif dans la bienveillance et la sollicitude avec lesquelles la famille accueille tous ceux qui se présentent : des couples homosexuels, des étudiants, des gens seuls, des gens qui souffrent, mais rien de tel qu’un copieux nabe ou des tempuras d’angélique pour faire parler les visiteurs ! Tous repartiront apaisés. Et heureux.Pas à pas, Ogawa Ito dessine le chemin parfois difficile, face à l’intolérance et aux préjugés, d’une famille pas comme les autres, et ne cesse jamais de nous prouver que l’amour est l’émotion dont les bienfaits sont les plus puissants.On réserverait bien une chambre à la Maison d’hôtes de l’Arc-en-ciel ! (www.babelio.com)
Coup de coeur de Rosine
_________________________________________________________________________
L’arabe du futur / Riad Sattouf
Un roman graphique où Riad Sattouf raconte sa jeunesse dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez al-Assad.Né en 1978 d’un père syrien et d’une mère bretonne, Riad Sattouf grandit d’abord à Tripoli, en Libye, où son père vient d’être nommé professeur. Issu d’un milieu pauvre, féru de politique et obsédé par le panarabisme, Abdel-Razak Sattouf élève son fils Riad dans le culte des grands dictateurs arabes, symboles de modernité et de puissance virile.
En 1984, la famille déménage en Syrie et rejoint le berceau des Sattouf, un petit village près de Homs. Malmené par ses cousins (il est blond, cela n’aide pas…), le jeune Riad découvre la rudesse de la vie paysanne traditionnelle. Son père, lui, n’a qu’une idée en tête: que son fils Riad aille à l’école syrienne et devienne un Arabe moderne et éduqué, un Arabe du futur. »L’Arabe du futur » sera publié en trois volumes

(www.babelio.com)
Coup de coeur d’une bibliothécaire, 29 ans
_________________________________________________________________________
Nour, pourquoi n’ai-je rien vu venir / Rachid Benzine
« Je suis, depuis des mois, travaillé par une question lancinante, qui revient cogner en moi comme une migraine, récurrente, familière. Pourquoi de jeunes hommes et jeunes femmes, nés dans mon pays, issus de ma culture, dont les appartenances semblent recouvrir les miennes, décident-ils de partir dans un pays en guerre et de tuer au nom d’un Dieu qui est aussi le mien ? Cette question violente a pris une dimension nouvelle le soir du 13 novembre 2015, quand cette évidence effrayante m’a déchiré intérieurement : une partie de moi venait de s’en prendre à une autre partie de moi, d’y semer la mort et la douleur. Comment vivre avec cette déchirure ? Ainsi a pris forme, peu à peu, ce dialogue épistolaire entre un père et sa fille partie faire le djihad… Ce dialogue impossible, difficile, je l’ai imaginé. » R. B.
 
Coup de coeur de Nicole, 60 ans
_________________________________________________________________________
Des cornflakes dans le porridge / Bill Bryson
Entre récit de voyage, peinture de société et expériences loufoques, cet impertinent et savoureux portrait de l’Angleterre des années 1990 (épicé de flash-backs dans les années 1970) a consacré Bill Bryson comme le plus british des écrivains américains.(www.babelio.com)
_________________________________________________________________________
Règne animal / Jean-Baptiste Del Amo
Règne animal retrace, du début à la fin du vingtième siècle, l’histoire d’une exploitation familiale vouée à devenir un élevage porcin. Dans cet environnement dominé par l’omniprésence des animaux, cinq générations traversent le cataclysme d’une guerre, les désastres économiques et le surgissement de la violence industrielle, reflet d’une violence ancestrale. Seuls territoires d’enchantement, l’enfance – celle d’Éléonore, la matriarche, celle de Jérôme, le dernier de la lignée – et l’incorruptible liberté des bêtes parviendront-elles à former un rempart contre la folie des hommes?
Règne animal est un grand roman sur la dérive d’une humanité acharnée à dominer la nature, et qui dans ce combat sans pitié révèle toute sa sauvagerie – et toute sa misère. (www.babelio.com)
Coup de coeur de Marc, 59 ans
_____________________________________________________________________
De beaux jours à venir / Megan Kruse
« Je t’aime, je te déteste, je suis désolé. » Voilà l’éternelle litanie des disputes, gifles, cris et réconciliations qui a secoué l’enfance de Jackson et Lydia. Jusqu’au jour où Amy, leur mère, reçoit le coup de trop et leur demande de rassembler leurs affaires au plus vite. Cette fois, c’est sûr, ils s’en vont afin de fuir Gary, homme violent et froid. Premier arrêt au Starlight, motel crasseux qui va leur servir de refuge. Amy est décidée : plus jamais ses enfants ne verront leur père lever la main sur elle. La petite Lydia, 13 ans, affiche déjà une expression d’inquiétude constante. Son frère, Jackson, 18 ans, est un beau jeune homme, fragile et délicat. Tous les trois s’endorment sereins et soulagés, mais au petit matin, Jackson a disparu. Croyant gagner l’amour d’un père qui le rejette, il est retourné chez eux et a trahi sa mère et sa soeur en indiquant à Gary l’adresse du motel. Amy se rend alors à l’évidence : si elle veut assurer sa sécurité et celle de Lydia, elle va devoir abandonner son fils. Cette séparation brise le coeur de la petite fille, très attachée à ce frère doux et différent. Jackson, de son côté, doit désormais se débrouiller seul, tiraillé entre la recherche désespérée de l’amour paternel, sa culpabilité et sa difficulté à gérer son homosexualité naissante. (www.babelio.com)
_________________________________________________________________________
Ceux que nous sommes / Christine Van Acker

«À un certain âge ou dans les moments importants de sa vie, la question, quand on se regarde dans la glace, c’est : est-ce que j’ai trahi ou abandonné l’enfant que j’étais ? » Raymond Carver

Les états de l’enfance sont infinis. Ils se déclinent ici, en autant de miniatures ciselées et acérées. Loin d’être un paradis perdu, l’enfance est à regagner et à regarder en face, afin de ne pas oublier ceux que nous sommes. (www.weyrich-edition.be)

________________________________________________________________________

Une vie française / Jean-Paul Dubois

Paul Blick a huit ans lorsque son frère meurt brutalement, le jour où la France entérine la Vᵉ République. De Charles de Gaulle à Jacques Chirac, des premiers baisers aux premiers cheveux blancs, Blick hésite entre désir de révolte, confort bourgeois et recherche d’un absolu désillusionné. Cette vie française, à laquelle chacun peut s’identifier, est inscrite dans une Histoire en marche et subit le monde autant qu’elle le construit.

« Telle était ma famille de l’époque, déplaisante, surannée, réactionnaire, terriblement triste. En un mot, française. » (www.babelio.com)

________________________________________________________________________

 Désorientale / Negar Djavadi
Kimiâ Sadr, née à Téhéran puis exilée en France, suit un protocole d’insémination artificielle pour avoir un enfant avec son amie, Anna.
Dans la salle d’attente, elle se remémore ses souvenirs, sa famille, ses parents, opposés aux différents régimes en place.
Un récit qui évoque l’Iran des années 1970, la France d’aujourd’hui, l’exil, l’homosexualité, l’identité et la transmission.
Coup de coeur de Danièle, 53 ans
 ________________________________________________________________________
La chronique des Clifton. tome 1 à 5 / Jeffrey Archer
Né en 1920, Harry Clifton n’a jamais connu son père, mort en héros à la guerre d’après la légende familiale. 21 ans plus tard, le jour de son mariage, la vérité éclate, et l’existence de Harry s’effondre. 21 ans d’ascension exceptionnelle pour ce simple fils de docker, mais aussi 21 ans de sacrifice pour sa mère, et surtout 21 ans de mensonge et de trahison opposant la famille Clifton aux riches Barrington. En voulant s’unir à une Barrington, Harry précipite sans le savoir de terribles révélations. Quel sera le prix à payer ?Seul l’avenir le dira… Des docks du Bristol des Années folles aux navires marchands pris dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale, ce roman retrace l’incroyable odyssée de Harry Clifton.Une saga flamboyante portée par des personnages inoubliables, le premier volet de la nouvelle grande fresque romanesque de Jeffrey Archer. (www.babelio.com)
_________________________________________________________________________
 
♥♥♥ LES COUPS DE COEUR 2016 ♥♥♥
Nos âmes la nuit / Kent HARUF
9782221187845Dans la petite ville de Holt, Colorado, déjà théâtre des événements du Chant des plaines, Addie, 75 ans, veuve depuis des décennies, fait une étrange proposition à son voisin, Louis, également veuf voudrait-il bien passer de temps à autre la nuit avec elle, simplement pour parler, pour se tenir compagnie ? La solitude est parfois si dure…Bravant les cancans, Louis se rend donc régulièrement chez Addie. Ainsi commence une très belle histoire d’amour, lente et paisible, faite de confidences chuchotées dans la nuit, de mots de réconfort et d’encouragement.Une nouvelle jeunesse apaisée, toute teintée du bonheur de vieillir ensemble.
Mais voilà, bientôt, les enfants d’Addie et de Louis s’en mêlent, par égoïsme et surtout par peur du qu’en-dira-t-on. (www.babelio.com)
_________________________________________________________________________
Le coeur du pélican / Cécile COULON
Porté par une extrême émotion, Le Cœur du le_coeur_du_pelicanPélican nous parle de la gloire et de sa fragilité, du sport et de sa souffrance. Il raconte le courage et la destinée à la fois banale et extraordinaire d’un homme qui réussit, connaît le succès, tombe et se relève. Cécile Coulon parvient formidablement à incarner ses personnages aux prises avec leurs désirs et aveuglés par les non-dits. (www.babelio.com)
 
 
 
________________________________________________________________________
Mémé / Philippe Torreton
51sdxsnqixl-_sx210_« Mémé, c’est ma mémé, même si ça ne se dit plus. Mémé me manque. Ses silences, ses mots simples au Scrabble, sa maison enfouie sous les pommiers et son buffet d’avant-guerre. Ce texte est subjectif, partial, amoureux, ce n’est pas une enquête, ce n’est pas une biographie, c’est ce que j’ai vu, compris ou pas, ce que j’ai perdu et voulu retenir, une dernière fois.
Mémé, c’est mon regard de gamin qui ne veut pas passer à autre chose. »(www.babelio.com)
Coup de coeur de Monique, 78 ans
________________________________________________________________________
Jules / Didier Van Cauwelaert
Van CauwelaertZibal est un petit génie. Ses inventions auraient d’ailleurs pu lui rapporter des millions mais tout le monde n est pas doué pour le bonheur et Zibal, malgré ses diplômes, se retrouve à 42 ans vendeur de macarons à l’aéroport d Orly.
Un jour, devant son stand, apparaît Alice, une jeune et belle aveugle qui s’apprête avec son labrador Jules à prendre l’avion pour Nice où elle doit subir une opération pour recouvrer la vue. L’intervention est un succès mais, pour Jules, affecté à un autre aveugle, c’est une catastrophe. Jules fugue, retrouve Zibal et, en moins de vingt-quatre heures, devient son pire cauchemar : il lui fait perdre son emploi, son logement, ses repères. Compagnons de misère, ils n’ont plus qu une seule obsession : retrouver Alice.
Un roman plein de tendresse, mené par un trio digne des plus ébouriffantes comédies hollywoodiennes. (www.babelio.com)
 _______________________________________________________________________
Le soleil des Scorta / Laurent Gaudé
111l1aurent-gaude-le-soleil-des-scortaL’origine de leur lignée condamne les Scorta à l’opprobre. A Montepuccio, leur village d’Italie du Sud, ils vivent pauvrement, et ne mourront pas riche. Mais ils ont fait vœu de se transmettre de génération en génération, le peu que la vie leur laisserait en héritage. Et en dehors du modeste bureau de tabac familial, créé avec ce qu’ils appellent « l’argent de New York », leur richesse est aussi immatérielle qu’une expérience, un souvenir, une parcelle de sagesse, une étincelle de joie. Ou encore un secret. Comme celui que la vieille Carmela confit au curé de Montepuccio, par crainte que les mots ne viennent très vite à lui manquer.
Roman solaire, profondément humaniste, le livre de Laurent Gaudé met en scène, de 1870 à nos jours, l’existence de cette famille des Pouilles à laquelle chaque génération, chaque individualité, tente d’apporter, au gré de son propre destin, la fierté d’être un Scorta, et la révélation d’un bonheur. (www.babelio.com)
_________________________________________________________________________
La nuit des temps / Barjavel
la_nuit_des_tempsDans l’immense paysage gelé, les membres des Expéditions Polaires françaises font un relevé sous-glaciaire. Un incroyable phénomène se produit : les appareils sondeurs enregistrent un signal. Il y a un émetteur sous la glace…Que vont découvrir les savants et les techniciens venus du monde entier qui creusent la glace à la rencontre du mystère ? « La nuit des temps, » c’est à la fois un reportage, une épopée mêlant présent et futur, et un grand chant d’amour passionné.Traversant le drame universel comme un trait de feu, le destin d’Elea et de Païkan les emmène vers le grand mythe des amants légendaires. (www.babelio.com)
 
Chronique des Clifton / Jeffrey Archer
9782365690072fsNé en 1920, Harry Clifton n’a jamais connu son père, mort en héros à la guerre d’après la légende familiale. 21 ans plus tard, le jour de son mariage, la vérité éclate, et l’existence de Harry s’effondre. 21 ans d’ascension exceptionnelle pour ce simple fils de docker, mais aussi 21 ans de sacrifice pour sa mère, et surtout 21 ans de mensonge et de trahison opposant la famille Clifton aux riches Barrington. En voulant s’unir à une Barrington, Harry précipite sans le savoir de terribles révélations. Quel sera le prix à payer ?
Seul l’avenir le dira… Des docks du Bristol des Années folles aux navires marchands pris dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale, ce roman retrace l’incroyable odyssée de Harry Clifton.Une saga flamboyante portée par des personnages inoubliables, le premier volet de la nouvelle grande fresque romanesque de Jeffrey Archer. (www.babelio.com)
_______________________________________________________________________
« En attendant Bojangles » / Olivier Bourdeaut
Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur « MR. Bojangles » de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n’y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c’est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C’est elle qui a adopté le en-attendant-bojanglesm304851quatrième membre de la famille, Melle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l’appartement. C’est elle qui n’a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères. Un jour pourtant, elle va trop loin. Et le père et le fils feront tout pour éviter l’inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte. L’amour fou n’a jamais si bien porté son porté son nom. 
Un roman frais original poétique, rempli d’humour … et complètement déjanté. Une écriture qui ne laisse en tout cas pas indifférent.
_____________________________________________________________________
« Le plus bel endroit du monde est ici » / Francesc Miralles et Care Santos
Iris âgée de 36 ans est bouleversée par la mort de ses parents dans un accident de voiture. Par un après-midi froid et gris où rien ne semble plus avoir de sens, elle songe à commettre l’irréparable quand soudain, elle découvre un petit café auquel elle n’avait jamais prêté attention. Son nom étrange, « Le plus bel endroit du monde est ici », ayant éveillé sa curiosité, elle décide pousser la porte et d’aller s’asseoir à une table. Luca, un jeune italien vient bientôt la rejoindre, et ensemble ils commencent à évoquer la vie d’Iris. Pendant six jours d’affilée, ils se retrouvent au même endroit et, progressivement, Ia jeune femme semble sortir la tête de l’eau. Mais au septième jour, Luca est introuvable, Iris comprend alors qu’elle ne le reverra plus. Ce qu’elle ignore en revanche ce sont les raisons de sa disparition. Mais une chose est certaine, la semaine qui vient de s’écouler avait quelque chose de magique … au sens propre du terme.
cvt_le-plus-bel-endroit-du-monde-est-ici_9066
Un style simple et fluide pour ce petit conte philosophique sans prétention, véritable hymne à la vie que l’on dévore d’une traite et que l’on regrette d’avoir fini, tant son atmosphère magique et remplie d’optimisme nous charme.
Un livre qui redonne sourire et sérénité en cas de petite déprime et qui rappelle par bien des aspects « L’Alchimiste » de Paolo Coelho.
(Coup de coeur d’une bibliothécaire)
________________________________________________________________________

Voulez-vous partager ma maison ? / Janine Boissard

9782213686820-001-xElle s’appelle Line, elle a la cinquantaine et elle vient de perdre son mari. Afin de pouvoir garder sa belle maison avec jardin, près d’Angers, elle a décidé de la partager avec trois locataires. Mais alors qu’elle visait une joyeuse et enrichissante cohabitation, c’est l’enfer qui va s’inviter avec la jeune Priscille – ange ou démon ? –, qui cache un redoutable secret de famille. Line en sortira-t-elle indemne ?(www.babelio.com)

Coup de cœur de Janine, 78 ans

__________________________________________________________________

L’amie prodigieuse / Elena Ferrante

« Je ne suis pas nostalgique de notre enfance: elle était pleine de violence. C’était la vie, un point c’est tout: et nous grandissions avec l’obligation de la rendre difficile aux autres avant que les autres ne nous la rendent difficile. »ob_3efbe6_l-amie-prodigieuse
Elena et Lila vivent dans un quartier pauvre de Naples à la fin des années cinquante. Bien qu’elles soient douées pour les études, ce n’est pas la voie qui leur est promise.
Lila abandonne l’école pour travailler dans l’échoppe de cordonnier de son père. Elena, soutenue par son institutrice, ira au collège puis au lycée. Les chemins des deux amies se croisent et s’éloignent, avec pour toile de fond une Naples sombre, en ébullition.
Formidable voyage dans l’Italie du boom économique, L’amie prodigieuse est le portrait de deux héroïnes inoubliables qu’Elena Ferrante traque avec passion et tendresse. (www.babelio.com)

Coup de cœur de Bernadette, 61 ans

_________________________________________________________________________

Dans les prairies étoilées / Marie-Sabine Roger

rogerMerlin, auteur d’une série BD à succès, perd son vieux copain Laurent, qui lui a inspiré son héros, Jim Oregon. Comment continuer à le faire vivre dans ses dessins, d’autant que dans son « testament », Laurent lui impose deux contraintes pour l’album à venir…. Marie-Sabine Roger s’amuse allègrement à jongler entre deux mondes, celui de la réalité et de la BD, et donne naissance comme toujours à une tribu de personnages tout en couleurs.(www.babelio.com)

Coup de cœur d’une bibliothécaire, 55 ans

________________________________________________________________________

A la table des hommes / Sylvie Germain

Abel, enfant issu de la nature et du monde animal, est né en pleine guerre. Il est adopté par deux frères d’un autre pays qui lui enseignent la culture des mots. Dans sa quête d’identité, il se heurte à la brutalité des hommes sous toutes ses formes.index
Son obscure naissance au coeur d’une forêt en pleine guerre civile a fait de lui un enfant sauvage qui ne connaît rien des conduites humaines. S’il découvre peu à peu leur complexité, à commencer par celle du langage, il garde toujours en lui un lien intime et pénétrant avec la nature et l’espèce animale, dont une corneille qui l’accompagne depuis l’origine. A la table des hommes tient autant du fabuleux que du réalisme le plus contemporain.
Comme Magnus, c’est un roman hanté par la violence prédatrice des hommes, et illuminé par la présence bienveillante d’un être qui échappe à toute assignation, et de ce fait à toute soumission. (babelio.com)

Coup de cœur d’une bibliothécaire, 34 ans

________________________________________________________________________

Plateau / Franck Bouysseplateau

Un couple de vieux paysans, Virgile et Judith, vit à Plateau, un hameau de Haute-Corrèze. En mal d’enfants, ils ont élevé leur neveu Georges dont les parents ont disparu dans un accident de voiture alors qu’il n’avait que 5 ans. Le jeune homme s’installe dans une caravane, en face de la maison de ses parents adoptifs, dans laquelle il accueille bientôt une jeune femme, nièce de Judith.

 

Coup de cœur d’une bibliothécaire, 55 ans

________________________________________________________________________

L’arbre du pays Toraja / Philippe Claudel

index

Un cinéaste au mitan de sa vie perd son meilleur ami et réfléchit sur la part que la mort occupe dans notre existence. Entre deux femmes magnifiques, entre le présent et le passé, dans la mémoire des visages aimés et la lumière des rencontres inattendues, L’Arbre du pays Toraja célèbre les promesses de la vie. (www.babelio.be)

Coup de cœur de Josiane, 77 ans

 
 
_______________________________________________________________________
Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur / Harper Lee
harper-lee-ne-tirez-pas-sur-loiseau-moqueurDans une petite ville d’Alabama, au moment de la Grande Dépression, Atticus Finch élève seul ses deux enfants, Jem et Scout. Homme intègre et rigoureux, cet avocat est commis d’office pour défendre un Noir accusé d’avoir violé une Blanche. Celui-ci risque la peine de mort.
Coup de cœur de Guy, 63 ans
__________________________________________________________________
D’ailleurs les poissons n’ont pas de pieds / Jon Kalman Stefansson
a14595« Elle est plus belle que tout ce qu’il a pu voir et rêver jusque-là, à cet instant, il ne se souvient de rien qui puisse soutenir la comparaison, sans doute devrait-il couper court à tout ça, faire preuve d’un peu de courage et de virilité, pourtant il ne fait rien, comme s’il se débattait avec un ennemi plus grand que lui, plus fort aussi, c’est insupportable, il serre à nouveau les poings, récitant inconsciemment son poème d’amour. Elle s’en rend compte et lui dit, si je dénoue mes cheveux, alors tu sauras que je suis nue sous ma robe, alors tu sauras que je t’aime. »(www.babelio.com)
Coup de cœur d’une bibliothécaire, 56 ans
___________________________________________________________________________
Vernon Subutex. tome 1 et 2 / Virginie Despentes
vernon_subutex_tome_1
QUI EST VERNON SUBUTEX ?
Une légende urbaine. Un ange déchu.
Un disparu qui ne cesse de ressurgir.
Le détenteur d’un secret.
Le dernier témoin d’un monde disparu.
L’ultime visage de notre comédie inhumaine.
Notre fantôme à tous. (www.babelio.com)
Coup de cœur d’une bibliothécaire, 56 ans
 
___________________________________________________________________________
Noël en décembre / Bernard Tirtiaux
419txshb-kl-_sx195_Juin 1914, après une année universitaire à Bruxelles, Karla, fille unique d’une famille berlinoise aisée, s’apprête à rentrer chez elle sans avouer à sa famille qu’elle est enceinte. Pendant le voyage, elle accouche prématurément et confie sa fille, Luise, aux fermiers wallons qu’ils l’ont sauvée. La guerre éclate et Luise est élevée avec les autres enfants des fermiers dont le petit Noël, de quatre ans son aîné, qui deviendra son protecteur.
Et lorsque, huit ans plus tard, Karla revient chercher Luise, Noël n’aura de cesse de retrouver celle qu’il aime comme une sour et plus encore. Noël deviendra photographe puis pilote en 1930. Une nouvelle fois, le souffle de la guerre va bouleverser leurs destins et Luise et sa famille vont disparaître dans les camps. Ce beau roman parcourt trente années d’absence et de passion racontées par Noël comme une longue lettre adressée à Luise qu’il espère toujours retrouver. (www.babelio.be)
Coup de cœur de Dominique, 56 ans
_________________________________________________________________________
La septième fonction du langage / Laurent Binet
2246776015Le 25 février 1980, Roland Barthes est assassiné alors qu’il transportait un document sur la septième fonction du langage, une fonction qui permet de convaincre n’importe qui de n’importe quoi. Le commissaire Jacques Bayard et le sémiologue Simon Herzog enquêtent parmi la crème du milieu intellectuel français et découvrent l’existence d’une société secrète, le Logos Club. (www.babelio.be)
Coup de cœur de Bernard, 73 ans
 
________________________________________________________________________
Je voyage seule / Samuel Bjork
La Norvège tout entière est sous le choc : un promeneur a découvert dans la forêt une petite fille assassinée, pendue à un arbre avec une corde à sauter et portant autour du cou un panonceau où figure la mention : Je voyage seule.
Chargée de l’affaire, le commissaire Holger Munch décide de s’assurer l’aide de son ancienne collègue, Mia Krüger, douée d’une intuition imparable. Il part la chercher sur l’île de Hitra où elle vit recluse. Ce qu’il ignore au sujet de Mia c’est qu’elle s’y est retranchée pour se suicider. Or, quand elle regarde les photos de la fillette, elle remarque un détail qui avait jusque-là échappé à tout le monde et comprend qu’il y aura d’autres victimes… (www.babelio.com)
Coup de cœur de José, 66 ans
____________________________________________________________________________
Le sixième sommeil / Bernard Werber
le_sixieme_sommeilA 28 ans, Jacques Klein rencontre dans son sommeil l’homme qu’il sera 20 ans plus tard grâce à une machine permettant le voyage dans le temps via les rêves inventée par le Jacques de 48 ans. Celui-ci le guide pour retrouver sa mère disparue en Malaisie. Arrivé chez les Senoi, un peuple qui maîtrise le rêve lucide, il tente d’apprendre à atteindre le sixième sommeil, le stade de tous les possibles. (www.babelio.com)
Coup de cœur de Claire, 59 ans
____________________________________________________________________________
Ah ! ça ira… / Denis Lachaud
51on6jhaiyl-_sx195_Sur le bord du trottoir, dans la fraîcheur de l’aube, il attend. Dans un instant cet homme va agir sans le moindre état d’âme, et se placer en état de guerre.
Deux décennies plus tard, Antoine sort de prison. Sa fille Rosa n’a pas trente ans, c’est elle qui, pour une large mesure, l’a maintenu en vie pendant tout ce temps.
Nous sommes en 2037, Paris est une ville où il est impossible de se loger, la faillite sociale est infernale, la rébellion gronde, les inégalités sont innommables mais le temps de la révolte ne passe plus par la violence. Lointaines pour la génération de Rosa, ces idées de libération armée sont en quelque sorte périmées : les actions terroristes, les endoctrinements idéologiques n’ont plus de sens, plus de poids, et la démocratie telle que l’a connue l’histoire du XXe siècle a fait long feu. Une autre époque de l’engagement s’est ouverte, celle du passage à l’acte citoyen.
Ah ! Ça ira… est un livre construit sur le réel mais habité de rêves comme devrait l’être tout projet d’avenir, toute utopie sincère. À cela Denis Lachaud a ajouté une pointe d’humour, un peu de fantaisie nécessaire pour considérer l’État et le monde qu’il nous promet…
Première lecture de l’année sur une liseuse ! Et premier coup de cœur..
Le livre a été emprunté sur Lirtuel (http://www.lirtuel.be/)
Pour les curieux, n’hésitez pas à prendre contact avec nous ou à consulter le site internet de Lirtuel, tout y est très bien expliqué. !
_________________________________________________________________________
♥♥♥ LES COUPS DE COEUR 2015 ♥♥♥
Le passager d’Istanbul / Joseph Kanon
Istanbul, hiver 1945. Officiellement, Leon Bauer travaille pour une société américaine importatrice de tabac. Pendant la guerre, il a rendu au Numéro Deux de l’ambassade quelques services discrets, sans jamais se prendre vraiment pour un agent secret. Le conflit terminé et les opérations clandestines des États-Unis touchant à leur fin, Leon accepte une dernière mission : récupérer au port un passager roumain détenteur d’importants secrets russes et le conduire en lieu sûr. La livraison ne se déroule pas comme prévu. Contraint de fuir après avoir abattu un homme, Leon se retrouve piégé avec son « colis », soupçonné d’avoir massacré des Juifs pour le compte des nazis. Les Russes et la police politique turque se lancent à leurs trousses, également impitoyables.
Dès lors, la gamme des doubles jeux, trahisons dramatiques et poursuites échevelées se déploie, dans un climat d’ambiguïté morale et de nostalgie intemporelle. Devenu espion pour de bon, Leon Bauer découvre qu’il est possible de mentir tout en disant la vérité, et que la loyauté peut avoir plusieurs faces. (www.babelio.com)
Coup de cœur de Bernard, 73 ans
________________________________________________________________________
En marge / Jim Harrison
Dans cette luxuriante autobiographie, Jim Harrison commence par le récit de son enfance. Mais plutôt que d’en distiller les détails, le grand romancier américain en retient surtout les images intenses, celles imprégnées de nourritures délicieuses, de feuilles fraîches et de bruits de rivière, car seule « la sensualité marque la mémoire ».
Dès lors, l’écriture déroule un formidable et gargantuesque appétit pour la vie, mais aussi une mélancolie profonde dont Jim Harrison, comme tout hédoniste, n’est pas exempt.
Mais le plus extraordinaire est encore dans cette folle déclaration d’amour adressée à la littérature. En marge, dans le fond, n’est traversé que par un seul récit : celui d’une vie vouée à l’écriture.(www.babelio.com)
Coup de cœur de Raymond, 70 ans
_____________________________________________________________________
Les nuits de laitue / Vanessa Barbara
Otto et Ada partagent depuis un demi-siècle une maison jaune perchée sur une colline et une égale passion pour le chou-fleur à la milanaise, le ping-pong et les documentaires animaliers. Sans compter qu’Ada participe intensément à la vie du voisinage, microcosme baroque et réjouissant.Il y a d’abord Nico, préparateur en pharmacie obsédé par les effets secondaires indésirables ; Aníbal, facteur fantasque qui confond systématiquement les destinataires pour favoriser le lien social ; Iolanda et ses chihuahuas hystériques ; Mariana, anthropologue amateur qui cite Marcel Mauss à tout-va ; M. Taniguchi, centenaire japonais persuadé que la Seconde Guerre mondiale n’est pas finie.Quant à Otto, lecteur passionné de romans noirs, il combat ses insomnies à grandes gorgées de tisane tout en soupçonnant qu’on lui cache quelque chose…Tissé de trouvailles cocasses et volontiers délirantes, ce roman plein de finesse et d’énergie nous emporte allègrement, avec sa petite bande de joyeux doux dingues, tout en se jouant des codes du roman policier. (www.zulma.fr)____________________________________________________________
Les gens dans l’enveloppe / Isabelle Monnin
En juin 2012, j’achète à un brocantLes_gens_dans_l_enveloppeeur sur Internet un lot de 250 photographies d’une famille dont je ne sais rien. Les photos m’arrivent dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe il a des gens, à la banalité familière, bouleversante. Je décide de les inventer puis de partir à leur recherche. Un soir, je montre l’enveloppe à Alex. Il dit : « On pourrait aussi en faire des chansons, ce serait bien. » Les gens dans l’enveloppe, un roman, une enquête, des chansons.
Coup de cœur de Nicole, 67 ans
_________________________________________________________________________
L’art de voyager léger et autres nouvelles / Tove Jansson
9782253194514-T
Du premier Noël de l’enfance au dernier été passé sur une île dans le golfe de Finlande, toute la vie d’une femme est rassemblée dans ces quinze nouvelles.
Coup de cœur d’une bibliothécaire, 56 ans
 
_________________________________________________________________
La fractale des raviolis / Pierre Raufast
Il était une fois une épouse bien décidée à empoisonner son mari volage avec des raviolis. Mais, alors que s’approche l’instant fatal, un souvenir interrompt le cours de l’action. Une nouvelle intrigue commence aussitôt et il en sera ainsi tout au long de ces récits gigognes.
liv-6173-la-fractale-des-raviolis
Tout ébaubi de voir tant de pays, on découvre les aventures extraordinaires d’un jeune garçon solitaire qui, parce qu’il voyait les infrarouges, fut recruté par le gouvernement ; les inventions stratégiques d’un gardien de moutons capable de gagner la guerre d’Irak ; les canailleries d’un détrousseur pendant l’épidémie de la peste à Marseille en 1720 ou encore la méthode mise au point par un adolescent sociopathe pour exterminer le fléau des rats-taupes.Véritable pochette surprise, ce premier roman ajoute à la géométrie rigoureusement scientifique, la collision jubilatoire du probable et de l’improbable.(babelio.com)
Coup de cœur d’une bibliothécaire, 28 ans
——————————————————————————————————————–
Le viking qui voulait épouser la fille de soie / Katarina Mazetti
viking_qui_voulait_hdSur une île du sud de la Suède au Xe siècle, un homme vit seul à la ferme avec ses deux fils. Le chemin de ceux-ci est tout tracé : naviguer au loin, pour guerroyer au-delà des mers à l’Ouest, ou pour faire commerce sur les voies fluviales de l’Est.
De l’autre côté de la Baltique, à Kiev, vivent un marchand de soie et sa famille. Radoslav rêve de devenir soldat, sa sœur Milka est une jeune fille raffinée qui joue avec ses deux esclaves : Petite Marmite et Poisson d’Or.
Mais la belle ville d’Orient est sur le point de tomber aux mains des pillards. Milka et Radoslav trouveront refuge auprès de rustres navigateurs venus du Nord. Dès lors le destin des deux familles sera à jamais mêlé. (source : babelio.com)
Coup de cœur de Francine, 58 ans
________________________________________________________________________
Le collier rouge / Jean-Christophe Rufin
Dans une petite ville du Berry, écrasée par la chaleur de l’été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond ‘une caserne déserte.
Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit.
Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère.
Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes.CVT_Le-collier-rouge_8752
Trois personnages et, au milieu d’eux, un chien, qui détient la clef du drame …Plein de poésie et de vie, ce court récit, d’une fulgurante simplicité, est aussi un grand roman sur la fidélité.
Être loyal à ses amis, se battre pour ceux qu’on aime, est une qualité que nous partageons avec les bêtes. Le propre de l’être humain n’est-il pas d’aller au-delà et de pouvoir aussi reconnaître le frère en celui qui vous combat ? (www.babelio.com)
Coup de coeur de Christine, 60 ans
——————————————————————————————————————
22/11/63 –  Stephen King
22 novembre 1963: 3 coups de feu à Dallas.
Le président Kennedy s’écroule et le monde bascule.
Et vous, que feriez-vous si vous pouviez changer le cours de l’Histoire? 2011. Jake Epping, jeune professeur au lycée de Lisbon Falls dans le Maine, se voit investi d’une étrange mission par son ami Al, patron du diner local, atteint d’un cancer. Une « fissure dans le temps » au fond de son restaurant permet de se transporter en 1958 et Al cherche depuis à trouver un moyen d’empêcher l’assassinat de Kennedy. Sur le point de mourir, il demande à Jake de reprendre le flambeau. Et Jake va se trouver plongé dans les années 60, celles d Elvis, de JFK, des grosses cylindrées, d’un solitaire un peu dérangé nommé Lee Harvey Oswald, et d’une jolie bibliothécaire qui va devenir l’amour de sa vie. Il va aussi découvrir qu’altérer l’Histoire peut avoir de lourdes conséquences…
Une formidable reconstitution des années 60, qui s’appuie sur un travail de documentation phénoménal. Comme toujours, mais sans doute ici plus que jamais, King embrasse la totalité de la culture populaire américaine. (source : www.babelio.com)
Coup de coeur d’une bibliothécaire (28 ans)
————————————————————————————————————
Je suis Pilgrim / Terry HayesCoup coeur Je suis pilgrim
Ce roman policier est un ovni qui mélange les genres et happe le lecteur.
Chaque passage s’encastre dans un tout, complexe et complet, suspense et intrigues s’enchaînent avec une maîtrise parfaite, tenant le lecteur en haleine jusqu’à la fin.
Les adeptes du policier seront ravis, les novices seront conquis !   (Le bateau livre)
 
Coup de coeur d’une autre bibliothécaire (56 ans)
 
——————————————————————————————————————-
Otage intime / Jeanne Bénameur
Coup coeur otages intEtienne est photographe de guerre, il n’a cessé de quitter Emma, la femme qu’il aime pour remplir sa mission : témoigner, informer de la violence des hommes. Ce métier l’a mené au coeur du danger, dans l’horreur d’un pays à feu et à sang, où il a été pris en otage. Après de longs mois de captivité et d’avilissement, pendant lesquels il a lutté pour ne pas s’effondrer, il est enfin libéré. Pourquoi lui ? Après quelles négociations ? Des questions auxquelles il aimerait pouvoir répondre.
Mais pour Etienne, l’épreuve n’est pas finie car s’il est libéré de ses geôliers, il n’est pas libre dans sa tête. Pour ne plus être captif de ses pensées, il retrouve sa mère, Irène qui a tenu tout ce temps grâce au seul espoir de le revoir vivant, lui, son petit. Mais le passé réveille parfois bien des questionnements et des tourments. Car même si la liberté est là, une part de chacun de nous ne reste-t-elle pas toujours plus ou moins otage de quelque chose ou de quelqu’un ? Ne sommes-nous pas tous confinés dans un certain enfermement face à nous-mêmes ?
Un grand roman, lu d’un trait par une autre bibliothécaire (54 ans) … encore une !
——————————————————————————————————————–
♥♥♥ LES COUPS DE COEUR 2014 DES BIBLIOTHECAIRES ♥♥♥
Les brumes de l’apparence / Frédérique Deghelt
Quand un notaire de province lui annonce qu’elle hérite d’une masure au milieu de nulle part dans l’isolement d’une forêt, décidée dans l’instant à s’en débarrasser, Gabrielle (parisienne, 40 ans) s’élance sur les routes de France pour rejoindre l’inattendu lieu-dit, signer sans état d’âme actes de propriété et autres mandats de mise en vente, agir avec vigueur et efficacité.
Un paysage, un enchevêtrement d’arbres et de ronces à l’abandon, où se trouve blottie depuis des décennies, une maison dont une seule pièce demeure à l’abri du ciel, dix hectares alentour, traversés par le bruissement d’une rivière et d’une nature dévorantes. Tel est le territoire que découvre Gabrielle, insensible à la beauté étrange, voire menaçante, des lieux, après des heures de route. Contrainte de passer la nuit sur place, isolée, sans réseau téléphonique, Gabrielle s’endort sans avoir peur. Mais son sommeil est peuplé de rêves, d’odeurs de fleurs blanches et de présences. Dans les jours qui suivent, toutes sortes de circonstances vont l’obliger à admettre ce qu’elle refuse de croire : certains lieux, certaines personnes peuvent entretenir avec l’au-delà une relation particulière. Elle en fait désormais partie : elle se découvre médium.
Profanes / Jeanne Bénameur
Ancien chirurgien de coeur, Octave Lassalle a 90 ans et vit seul avec sa gouvernante dans une grande maison. Quand Claire, sa fille unique, a été victime d’un accident de la reoute à l’âge de 19 ans, il a refusé de l’opérer. Trop bouleversé, il a pour la première fois douté de ses propres mains, et c’est à un autre chirurgien, son meilleur ami, qui a confié le soin de la sauver. En vain. Brisée par ce drame et très en colère contre son mari, Anna l’a quitté, emportant sa fille avec elle au Canada, où elle vit maintenant. Comment surmonter cette tragédie, trouver un chemin, quelque chose qui donne encore foi en l’existence et l’envie de continuer l’aventure, une façon de rester vivant ? Le chagrin est depuis si longtemps sa seule boussole. Octave aime la poésie des haïkus, lit L’Ecclésiastique et les Evangiles mais il reste au bord du sacré. Il décide de recruter par petites annonces quatre personnes qui vont l’accompagner, se relayer auprès de lui jour et nuit. Chez chacun d’eux, il a flairé le terreau d’une histoire, senti la lutte solitaire pour la vie. Et aucune religion à la laquelle se raccrocher. Peut-être qu’en frottant son âme à d’autre à d’autres âmes aussi imparfaites et trébuchantes que la sienne, il pourra avancer, trouver la forme juste de son doute.
Au fil d’une intrigue très prenante, cette improbable communauté tisse peu à peu des liens. Tandis qu’Octave découvre le journal de Claire et ses troublantes révélations, ils vont trouver ensemble l’élan nécessaire pour continuer.
3 contes cruels / Matthieu Sylvander – Perceval Barrier (l’école des loisirs)
Qui pouvait imaginer que les poireaux étaient si naïfs? Qui savait que les carottes rêvaient d’évasion mais s’informaient peu sur leur périple? L’auteur nous embarque dans trois contes cruels qui ont pour cadre le potager et ses habitants. Des légumes pas très futés qui se font avoir en un rien de temps et qui se chamaillent pour un oui ou pour un non. Des légumes qui ne supportent pas les mélanges de familles et qui ont l’insulte facile : il faut les voir quand Roméo le poireau est surpris en compagnie de sa douce Julotte la carotte … Les légumes se comportent comme des idiots, se menacent, se réfugient sous leurs chapeaux respectifs…
Mais où Matthieu Sylvander a-t-il bien pu aller chercher son inspiration? Chacun interprétera ces histoires à sa façon, mais ces contes légumiers en disent long sur la condition humaine! Ajoutez à ça des illustrations pleines d’humour et vous aurez un super petit bouquin qui régalera aussi bien les petits lecteurs que leurs parents !
Sa femme / Emmanuèle Bernheim
« Quelle que soit l’heure à laquelle il arrivait, Thomas restait une heure et quart chez Claire. Jamais plus, rarement moins. Un jour, elle débrancha son magnétoscope et sa cafetière électrique et dissimula son réveil dans le tiroir de la table de nuit. Ainsi, Thomas n’aurait aucun moyen de connaître l’heure et il resterait plus longtemps.             Lorsqu’il sonna à la porte, avant d’aller lui ouvrir, Claire regarda l’heure à sa montre et la rangea dans son sac. Il était huit heures moins vingt cinq. »
 
L’intrigue elle-même est mince, voire banale, en apparence: Claire, jeune femme médecin, est la maîtresse sans joie d’un homme marié. Dans des circonstances assez romanesques,, elle fait la connaissance de Thomas, séduisant ouvrier du bâtiment, qui lui apparaît comme l’homme idéal et avec qui elle entame une relation passionnelle. Mais Thomas est marié. C’est du moins ce qu’il fait croire à Claire, qui imagine en parallèle la vie de Thomas avec son épouse et le futur qu’elle pourrait connaître,elle,  avec lui. Mais les choses ne sont pas toujours ce qu’elles paraissent, et les motivations de Claire sont plus complexes qu’elles en ont l’air.
Impossible d’en dire plus sans gâcher le livre.
Ici / Christine Van Acker – Le Dilettante, 2014
L’« Ici » majuscule de Christine Van Acker n’est pas le « là » de tout le monde, c’est son lopin d’élection. Un village à l’écart où elle réside dans l’ancien « Café de la jeunesse ». En rupture de ville, elle a choisi la campagne pour passer de l’urbanisme à l’urbanité, de la grisaille planifiée à la bienveillance spontanée, du dernier cri aux gens du cru. Ce qu’elle nous dit là d’Ici est un herbier d’impressions émues, une collecte de sentiments vifs éprouvés par un couple de citadins immergés dans une ruralité accueillante.« Chez ces gens-là », on ne triche pas trop, on « se balade peu », on rend service, on boit dru et on pisse raide, on vit selon. Il y a Albert qui chôme autant qu’il respire, la horde de « barakîs » repliée dans son repaire barbare, les voisins, les arbres, le ciel, le cimetière et les sentiers. Mais l’hôte majeur c’est le temps et cette quatrième aiguille, figée, de l’horloge : l’ennui.
Car, qu’on le veuille ou non, l’ennui est à la campagne, ce que le stress est à la ville.
Ce recueil de petites chroniques a le don de nous plonger dans un bain de tendresse et de mélancolie. Au fond, Ici, là-bas ou ailleurs … n’est-ce pas l’éternité ?
La lettre à Helga / Bergsvein Birgisson. – Zulma, 2013
 
« Mon neveu Marteinn est venu me chercher à la maison de retraite.Je vais passer le plus clair de l’été dans une chambre avec vue plongeante sur la ferme que vous habitiez jadis, Hallgrímur et toi. » Ainsi commence la réponse – combien tardive – de Bjarni Gíslason de Kolkustadir à sa chère Helga, la seule femme qu’il aima, aussi brièvement qu’ardemment, d’un amour impossible.Et c’est tout un monde qui se ravive : entre son élevage de moutons, les pêches solitaires, et sa charge de contrôleur du fourrage, on découvre l’âpre existence qui fut la sienne tout au long d’un monologue saisissant de vigueur. Car Bjarni Gíslason de Kolkustadir est un homme simple, taillé dans la lave, pétri de poésie et d’attention émerveillée à la nature sauvage.Ce beau et puissant roman se lit d’une traite, tant on est troublé par l’étrange confession amoureuse d’un éleveur de brebis islandais, d’un homme qui s’est lui-même spolié de l’amour de sa vie.
La lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi… / Rachel Joyce
« Il était juste parti poster une lettre. Mais c’est mille kilomètres qu’il va parcourir à pied. Un roman inoubliable qui a conquis le monde entier.
« Je suis en chemin. attends-moi. Je vais te sauver, tu verras. Je vais marcher, et tu vivras. » Harold Fry est bouleversé par la lettre qu’il reçoit de Queenie Hennessy, une ancienne amie qui lui annonce qu’elle va mourir. Alors que sa femme, Maureen, s’affaire à l’étage, indifférente à ce qui peut bien arriver à son mari, Harold quitte la maison pour poster sa réponse. Mais il passe devant la boîte aux lettres sans s’arrêter, continue jusqu’au bureau de poste, sort de la ville et part durant quatre-vingt-sept jours, parcourant plus de mille kilomètres à pied, du sud de l’Angleterre à la frontière écossaise.
Car tout ce qu’Harold sait, c’est qu’il doit continuer à marcher. » (source : www.babelio.com)
Pauvre Miss Finch / William Wilkies Collins
« Lucilla, une jeune fille du meilleur monde, aveugle depuis la petite enfance, est amoureuse d’Oscar. un brave garçon dont la beauté et les vertus se résument pour elle an son d’une voix, et à la ferveur de quelques caresses. Opérée de la cataracte. elle va recouvrer la vue… sans se douter qu’à la faveur d’un complot un autre va prendre la place d’Oscar en se faisant passer pour lui. N’en disons pas plus.
Précisons seulement qu’en retrouvant l’usage de ses beaux yeux la chère enfant va découvrir tout un monde chaudement illuminé, délicieusement coloré, qui pratique à toute heure le faux-semblant, le mensonge, la trahison et ces mille et une formes de tromperie que se réservent l’un à l’autre ces êtres dits normaux qui ont la chance de se pouvoir regarder dans le blanc des yeux… (source : www.babelio.com)
Si tu veux voir une baleine / Julie Fogliano
… tu dois t’armer de patience et mettre toutes les chances de ton côté si tu veux vraiment voir une baleine. Il y a des règles évidentes à respecter et d’autres qui le sont moins. Et aussi de drôles de pièges à éviter.
Il y a surtout cet album. Indispensable !
_________________________________________________________________________
L’homme parapluie / David Sire
« Quand il est né, Ploc avait une tête normale d’homme normal. Et la pluie est arrivée. »
Cette pluie poursuit à tel point Ploc et fait tomber sur lui de si lourdes gouttes que, pour éviter que son coeur ne s’enrhume, il décide de devenir un homme-parapluie … mais parviendra-t-il à faire cesser cette pluie et à retrouver son apparence première ?
Un album tout en finesse et poésie, tant dans son texte que dans ses illustrations, qui marquera l’imaginaire des plus petits et qui parlera aux plus grands et aux adultes!
_________________________________________________________________________
L’homme sans bagages / Emmanuel Pol
De mère française et de père italien, ayant passé son enfance en Suisse et vivant depuis plus de 25 ans à Bruxelles, Emmanuelle Pol incarne l’image d’une Europe sans frontières. Le personnage de son dernier roman, L’homme sans bagages, pousse le concept encore plus loin: à peine sorti de l’adolescence, il quitte sa mère adoptive, entreprend des études de géologie et se met à voyager de pays en pays (Iran, Algérie, Togo, Bolivie, …) au gré de contacts professionnels, délaissant les femmes qu’il croise et les enfants qu’il leur fait. Il vit libre de toute attache, méprisant la sédentarité et prenant un malinL'homme sans plaisir à effacer toute trace administrative de son existence. Il mène sa barque comme bon lui semble au nom de la sacro-sainte liberté. Mais S. est rattrapé par deux éléments inattendus : la découverte d’une lettre de ses parents, morts lorsqu’il était enfant; et la rencontre d’une jeune femme plus indépendante que lui …
Au travers de ce court roman, Emmanuel Pol nous offre une belle réflexion sur la liberté humaine, sur les illusions de l’indépendance et sur l’importance des choix qu’on pose tout au long de sa vie… à méditer …
 ________________________________________________________________________
J’étais Quentin Erschen / Isabelle Coudrier
« En nous faisant suivre la trajectoire de quatre personnages sur près de trente ans, Isabelle Courdrier décortique les sentiments, les ambitions, les rêves d’enfants dans un roman époustouflant de justesse, de maîtrise et de douceur. Totalement addictif et enchanteur malgré l’épaisse couche de noirceur qui recouvre le destin de ces personnages. »
 
——————————————————————————————————————–
Plonger / Christophe Ono-Dit-Biot
« Ils l’ont trouvée comme ça. Nue et morte. Sur la plage d’un pays arabe.Avec le sel qui faisait des cristaux sur sa peau. »
Un homme enquête sur la femme qu’il a passionnément aimée. Elle est partie il y a plusieurs mois, pour une destination inconnue, le laissant seul avec leur petit garçon. Elle était artiste, elle s’appelait Paz. Elle était solaire, inquiète, incroyablement douée. Elle étouffait en Europe.
Pour son fils, à qui il doit la vérité sur sa mère, il remonte le fil de leur amour, leur rencontre, les débuts puis l’ascension de Paz dans le monde de l’art, la naissance de l’enfant, et essaie d’élucider les raisons qui ont précipité sa fin. Plonger … l’histoire d’un couple de notre temps en proie à tous les vertiges d’une époque où il devient de plus en plus difficile d’aimer.
——————————————————————————————————————–
Ne vous fiez jamais à un chauffeur de bus nu / Jack Douglas
Dans cet ouvrage, Jack Douglas évoque à peu près tous les sujets, sauf les chauffeurs de bus ! Faut-il s’en plaindre ? On y trouvera en revanche, de fascinantes considérations sur l’Inde mystérieuse, une belle histoire d’amitié entre un brontosaure et un petit garçon, une publicité pour devenir écrivain ainsi que les pérégrinations d’un chanteur folk dans la Rome Antique et plusieurs sagas d’amour torrides …
Si vous aimez Woody Allen, lisez Jack Douglas !
 ——————————————————————-
Réparer les vivants / Maylis de Kerangal
« Le coeur de Simon migrait dans un autre endroit du pays, ses reins, son foie et ses poumons gagnaient d’autres provinces, ils filaient vers d’autres corps ». Réparer les vivants est le roman d’une transplantation cardiaque. Telle une chanson de gestes, il tisse les présences et les espaces, les voix et les actes qui vont se relayer en vingt-quatre heures exactement. Roman de tension et de patience, d’accélérations paniques et de pauses méditatives, il trace une aventure métaphysique, à la fois collective et intime, où le coeur, au-delà de sa fonction organique, demeure le siège des affects et le symbole de l’amour.
——————————————————————————————————————–
La vie rêvée d’Ernesto G. / Jean-Michel Guenassia
De 1910 à 2010 et de Prague à Alger en passant par Paris. La traversée du siècle de Joseph Kaplan, médecin juif pragois. De la Bohème et ses guinguettes où l’on croisait des filles qui dansaient divinement le tango en fumant des Bastos, à l’exil dans le djebel, de la peste d’Alger aux désillusions du communisme, voici la vie d’un héros malgré lui, pris dans les tourmentes de l’Histoire. Une vie d’amours et de grandes amitiés, une vie d’espoirs et de rencontres, jusqu’à celle, un jour de 1966, d’un certain Ernesto G., guerrier magnifique et terrassé, échoué au fin fond de la campagne tchèque après sa déroute africaine.
_________________________________________________________________________
Le corail de Darwin / Brigitte Allègre
Par la malice d’une annonce postée sur un site Internet, deux femmes échangent leurs maisons pour quelques semaines, sans se douter que leurs vies respectives viennent de basculer pour prendre une tournure inattendue, dont le hasard et les éléments sont seuls maîtres…
 
Une très belle écriture ! Un vrai coup de coeur.
 ________________________________________________________________________
♥♥♥ LES COUPS DE COEUR 2013 DES BIBLIOTHECAIRES ♥♥♥
Tartes aux pommes et fin du monde / Guillaume Siaudeau
Des hommes, des femmes, qui s’aiment et qui se quittent, des amoureux qui boivent des bières en refaisant le monde, des p’tits coeurs à la dérive qui pensent encore que le mal de vivre est soluble dans l’autre, des solitudes inguérissables, des chiens, des flingues, des souvenirs d’enfance, une supérette et sa caissière qui ne trouve pas le code-barres … voilà ce que vous découvrirez dans ce premier roman tout simple.
Guillaume Siaudeau veut juste nous parler de la vie, de la force qui nous envahit lorsque nous sentons à nos côté la chaleur des êtres que nous aimons, et la souffrance qui nous ronge lorsque les ombres de ceux qui nous manquent deviennent plus nombreuses que celles de ceux qui restent.
Pas une seconde on ne s’ennuie dans ce court récit que l’on déguste d’une traite tant il est difficile de s’en extraire une fois les premières lignes parcourues.
_____________________________________________________________________
La nostalgie heureuse / Amélie Nothomb
Vingt-troisième livre d’Amélie Nothomb. En mars 2012, après 16 années d’absence, l’écrivaine est retournée au Japon, pays où elle est née et qui lui a inspiré l’extraordinaire « Stupeurs et tremblements ».
Une chaîne de télévision lui propose un reportage sur les traces de son passé. On la filmera avec des personnes qui l’ont marquée. Sa nounou Nishio-San, sa seconde mère, qu’elle a dû quitter, le coeur brisé, à l’âge de 5 ans. Rinri, le fiancé de ses 20 ans, qu’elle a abandonné sans explications – histoire qu’elle retrace dans « Ni d’Eve ni d’Adam ». On visitera les lieux de sa jeunesse : à l’école maternelle d’où elle s’échappait pour courir à la maison, détruite lors du tsunami de mars 2011 ; le cimetière où, avec son amoureux, elle admirait les cerisiers en fleurs ; Kyoto, ville mythique métamorphosée en cité moderne.
Premières années d’enfance, fondatrices,. Premières joies et premières douleurs, indélébiles. Péril des retrouvailles ravivant les deuils. Confrontation risquée avec les souvenirs. « Ce que l’on a vécu laisse dans la poitrine une musique : c’est elle qu’on s’efforce d’entendre à travers le récit. » Ce récit sans aucune fausse note, où une femme de 44 ans observe la petite fille de 5 ans et la jeune femme de 22 ans qu’elle a été. Etonnante, émouvante et sage Amélie Nothomb qui, avec les moyens du langage, signe un superbe livre de nostalgie heureuse.
——————————————————————————————————————–
Le premier été / Anne Percin
Vider la demeure des grands-parents décédés, c’est aussi pour Catherine l’occasion de se rappeler un été particulier, celui de ses 16 ans, et d’évoquer un souvenir dont elle a honte. Un souvenir qu’elle n’a jamais partager, même pas avec sa soeur aînée.
Commencé comme une évocation plutôt classique – la petite soeur qui se sent toujours déplacée par rapport à son aînée toujours en harmonie avec le monde, avec les autres- le roman prend bientôt une tournure nettement plus sensuelle et plus lourde de sens. On vit cet été-charnière bruissant de chansons et d’insectes, étouffant, on est surpris par la révélation de la culpabilité possible de l’héroïne, ce qu’elle porte en elle et qui, on le devine à demi-mots, l’empêche d’aller de l’avant. La cruauté qui était de mise pour se faire accepter devient ainsi fardeau … Un roman sensible et puissant qui confirme tout le talent et la sensibilité d’Anne Percin.
——————————————————————————————————————–
Le bocage à la nage / Olivier Maulin
Philippe Berthelot est représentant de commerce. Il sillonne la Mayenne profonde pour essayer de vendre des monte-escaliers électriques à des retraités qui lui claquent la porte au nez. Cro-Magnon, lui, est un ancien militaire qui s’est réfugié dans une caravane au fond des bois. Il vit de combines minables et de petits larcins divers. Les deux copains glandouillent, apprennent à imiter le cri de la chouette, vont picoler le samedi soir au café de Port-Brillet et donnent un coup de main au propriétaire d’un vieux manoir qui fait scandale dans le pays. Et pour cause ! L’endroit est infesté d’anarchistes, de nudistes et de vagabonds qui s’y sont installés avec la complicité de « Monsieur le Comte », tous bien décidés à rompre avec le monde moderne … A vrai dire, la vie y est assez paisible, du moins avant que ne débarquent deux super flics des services secrets. Un document « sensible » s’est évaporé dans la région et nos limiers ont carte blanche pour le récupérer en toute discrétion. L’enquête rondement menée, va les conduire droit au manoir. Il y avait pourtant un panneau planté à l’entrée de la propriété : « Prière de ne pas nous emmerder » ! Il fallait le prendre au sérieux … dans le bocage tout le monde est un peu chouan sur les bords !
——————————————————————————————————————–
Un mur sur une poule / Bam & Dedieu
Pour bien des enfants, les oeufs naissent dans la boîte achetée au supermarché. D’emblée, Gilles Baum et Thierry Dedieu nous présentent la poule. Dans la nature, elle pond un oeuf, selon son caprice. Dans un local, elle se concentre et va jusqu’à 3 oeufs. Encagée, la patte symbolique attachée à un boulet, c’est 12 oeufs qu’elle pond ! Mais là le drame n’est pas loin : depuis leur feuille de papier A4, les poules se donnent des coups de bec, et finissent par s’entre-tuer. C’est horrible, mais elles réussissent par la même occasion à faire exploser les murs de leur prison et à prendre leur revanche : quitte à être carnivores, autant attaquer le fermier !
Cruelle ironie, rire jaune, monde en folie. Les auteurs nous offrent ici une démonstration glaçante des conséquences sur l’environnement des activités humaines menées dans un productivisme affolé.
En trois coups de crayon (à l’ordinateur), sur un fond noir effrayant, Dedieu suggère aisément l’élevage intensif. Quant au texte, ses onomatopées frappent plus qu’elles n’amusent … On voit le fermier paniqué, et c’est drôle, mais aussi la poule à terre, morte par notre unique faute.
 » La nature te le rendra » : la collection porte parfaitement son nom, entreprise citoyenne et salutaire à expliquer aux petits dès 5 ans, et à découvrir par les adultes de tous ages !!!
________________________________________________________________________
Après les mots / Manuel Fagny
A 34 ans, Edouard Mérin est un célibataire sans emploi, parfois solitaire, souvent perdu. Orphelin de mère, il éprouve de la rancoeur pour son père qu’il juge taciturne et distant. En attendant que sa vie prenne enfin un sens, Edouard s’étourdit comme il peut : avec de multiples conquêtes, qui réjouissent le corps mais pas forcément le coeur, et de l’alcool, qui dégourdit l’âme sans noyer les tourments.
Cette séduisante brune rencontrée un soir de fête ne va pas le sortir de son égarement, au contraire. Avec elle, il s’enfonce davantage… Jusqu’au jour où un événement dramatique et intime va tout bouleverser. Les fenêtres s’ouvrent, mais ce courant d’air ne risque-t-il pas de le renverser pour de bon ?
« Après les mots » est un roman sur les absents, qu’ils soient vivants ou morts.
________________________________________________________________________
La femme de nos vies / Didier van Cauwelaert
C’est l’histoire de trois vies, de trois destins qui se mélangent. Ceux d’un enfant soi-disant attardé, d’un jeune juif surdoué et d’une nazie. Une rencontre bouleversante et remplie d’humanité au sein de l’horreur.
 
En 1941, Jurgen Bolt est considéré comme un attardé mental par ses parents. Dans l’Allemagne nazie, ce genre d’étiquette est synonyme de mort. Contre une grosse prime, ses géniteurs l’envoient à l’hôpital d’Hadamar où il fait la connaissance d’un enfant juif surdoué, David Rosfeld. La mère de ce dernier, assassinée, était une scientifique de renom, ayant travaillé sur la fission nucléaire. En secret, son fils garde précieusement un livre sur ces travaux.
Tous les enfants internés doivent être euthanasiés, sauf un, David. Malgré sa judéité, son intelligence supérieure intéresse au plus haut point les nazis. Mais le petit génie préfère mourir et décide d’échanger sa place avec Jurgen, et en quelques nuits, il lui apprend un maximum de son savoir. Grâce à son excellente mémoire, le garçon va pouvoir se faire passer pour le jeune juif. Lorsque Ilsa Schaffner, une scientifique de la Wehrmacht, vient chercher le soi-disant David, elle se rend compte de la supercherie, mais choisit d’aider Jurgen dans sa quête de survie.
Soixante ans plus tard, ce dernier, devenu grand physicien, la retrouve hospitalisée et plongée dans le coma. Après la guerre, Ilsa a été trainée dans la boue, chargée des pires crimes par les nazis au procès de Nuremberg et surnommée « la chienne d’Helm ». En fait, personne ne sait qu’elle a sauvé des enfants de la folie nazie … Jurgen-David rencontre Marianne, sa petite-fille, qui souhaite la débrancher ; suite à celà, il décide de lui raconter la véritable histoire de sa grand-mère, calomniée alors qu’elle était une femme hors normes.
« Si j’ai pu donner le change, passer pour un génie précoce et devenir le bras droit d’Einstein, c’est grâce à Ilsa Schaffner. Elle m’a tout appris : l’intelligence, l’insolence, la passion. Cette héroïne de l’ombre, c’est un monstre à vos yeux. Je viens enfin de retrouver sa trace, et il me reste quelques heures pour tenter de la réhabiliter ».
___________________________________________________________________________
Le plus petit baiser jamais recensé / Mathias Malzieu
C’est l’histoire d’un inventeur qui rencontre une fille qui disparaît lorsqu’ils s’échangent le plus petit baiser jamais recensé.Drôle d’histoire me direz-vous ? Mais pourtant pas si farfelue qu’elle y paraît. Avec ce quatrième roman, Mathias Malzieu nous surprend avec un conte aux allure de polar romantique. Une enquête que l’on suit pas à pas, au rythme des sentiments qui s’effeuillent. Les détails les plus insolites ne désservent pourtant pas la pureté et la poésie de cette histoire d’amour aussi vraie que nature. Un univers digne de Tim Burton à la française où se croisent un homme-grenier, un perroquet et une jeune fille « aussi précisément belle que l’horloge parlante donne l’heure juste ». Certains passages se se suffiraient à eux-même dans un recueil de poésie : « Je ramassais les miettes du goût si particulier qu’elle avait laissé sur mes lèvres » … comme si Amélie Poulain dansait le rock’n roll et croisait le Petit Prince avec un verre de whisky !
… « Il existe des femmes dont le mystère s’évente d’un seul coup lorsqu’elles se mettent à rire. Comme si quelqu’un allumait des néons de salle de bains au milieu d’une forêt de conte de fées. Toi, tu fais pousser des forêts de conte de fées dans un bouquet de néons. »
___________________________________________________________________________
La fabrique de mots / Erik Orsenna
Pourtant, ça commence mal : l’horrible Nécrole a décidé que ses sujets parlaient trop. Il décide de supprimer tous les mots à l’exception de quelques uns, réduits au nombre de douze, qui ne sont que des verbe de première utilité comme « manger », « travailler », « dormir » et surtout « acclamer » : ce sinistre président à vie n’oublie pas sa petite personne. La menace est réelle, le Capitan, grand collectionneur de dictionnaires, voit sa bibliothèque brûler intégralement et l’anglais se substitue progressivement aux mots interdits. Les conséquences sont si désastreuses, que l’institutrice Mlle Laurencin prend la tête d’une révolte menée par ses élèves. Elle les emmène rencontrer les meilleurs résistants du verbe, jusqu’à découvrir le lieu ultime de la résistance : la fabrique de mots.
Sous les allures d’un conte enthousiasmant, accessible aux 7-97 ans, Erik Orsernna écrit un livre sérieux sur les dangers encourus par une langue qui ne s’inventerait plus. Le totalitarisme, la perte d’identité et la reddition de la pensée en sont les enjeux. Mais plutôt que de livrer un long discours, il a choisi le mode de la folle aventure pour alerter les usagers de la langue française. Et que ses textes soient ou plus joyeusement romanesques comme celui-ci, Erik Orsenna démontre de façon exemplaire que la curiosité d’apprendre est invariablement l’art de la jeunesse.
… » Les mots sont nos briques, Jeanne, nos briques ! Les briques de nos phrases. Les briques de nos rêves. Les briques de nos rêves. Les briques de notre fantaisie, les briques de notre espérance ».      
______________________________________________________________________________
Histoires du loup qui habite dans ma chambre / Hervé WALLBECQ
Sous cette couverture rouge, des histoires de tout. Pas seulement du loup qui habite dans la chambre, mais aussi celle des moutons et de la poule qui pleure parce que l’oreiller est fait de toutes ses plumes ; celle de la chemise à fleurs, si exclusive qu’il faudrait la porter de jour comme de nuit ; celle des gens qui habitent dans l’ampoule et qui ont l’air heureux ; celle du matelas qui devient marécage et celle du fantôme qui fait des crêpes qui sentent bon; celle des lettres qui s’envolent et se décrochent des livres et celle des chaussures capricieuses.
Des histoires comme des nouvelles, à déguster sans modération de 9 à 99 ans. Un fabuleux petit voyage d’objets en objets, dans la chambre d’un enfant à l’imagination débordante.
——————————————————————————————————————–
Les fantastiques livres volants de Morris Lessmore / William JOYCE
Un jour, une tornade vient tout détruire et transforme le monde de Morris Lessmore en noir et blanc. Tout est en ruines … Alors, Morris erre au hasard des rues sombres. Soudain, il aperçoit une femme tout en couleurs, tirée par des livres. Elle vole, mais avant de disparaître complètement dans le ciel, elle lui donne son livre préféré. Ce livre va conduire Morris dans une bibliothèque peuplée de livres qui vivent !!! Une nouvelle vie commence pour Morris : celle de la lecture, d’une passion tout en couleur, pleine d’aventures et de joie de vivre.
Un très bel album enchanteur et attachant, véritable déclaration d’amour à la lecture ( pas exclusivement  réservé à la jeunesse !).
 ________________________________________________________________________
The Queen is dead / Aurélia Bonnal
« Elo, la trentaine parisienne, a un mari, une petite fille, un humour caustique et des doutes sur sa carrière d’écrivain. Bert, employé chez un marchand de vin près de Carcassonne, a quelques années de plus et un groupe de rock amateur qui tourne un peu dans les bars du coin. Rien ne semble rapprocher ces deux personnages – à part, peut-être, l’importance cruciale de l’amitié, une passion pour la musique des Smiths et une histoire familiale violente avec laquelle ils ont définitivement rompu. Et pourtant… à la faveur d’une lecture de hasard, le passé leur saute au visage, et les embarque dans une plongée dans le temps qui est peut-être la seule manière, enfin, d’aller réellement de l’avant.
Peut-on vraiment rompre avec son passé, s’inventer une nouvelle vie ? Comment devient-on un adulte ? Comment rester malgré tout fidèle à ses anciens attachements, et par-dessus tout à soi-même ? »
________________________________________________________________________
Haut et court / Philippe Cohen-Grillet
« Mon Dieu, un suicide familial, cela s’apprête comme un pique-nique, se peaufine comme un départ en vacances, on veille à tout, pratique et minutieux : aux cordes tout d’abord (solides, bien coulantes du nœud, montagnardes), à la lettre d’adieux, aux chaises Henri II que l’on repoussera, sèchement, du talon. Maintenant que la chose est faite, les corps découverts par les voisins, les papiers de presse (fautifs) sortis, il est temps de revenir à notre histoire, à nous, gens réputés ordinaires, que la mort a saisis pas à pas, puis vidés cul sec. Et c’est moi, le fils, qui conte l’histoire. Une histoire d’une « banalité rassurante » où tout se joue entre l’hypermarché où je végète en rêvant de Caroline et de sa Banque alimentaire, mon père et son usine, ma sœur peste et son auto-école, ma mère et son four et son foyer. Une histoire d’une linéarité à ce point morne que les doctes gendarmes, avec la voisine, la mère Bin, pataugent dans leur enquête, furètent, tâtonnent. Car tout est là : comment identifier le mal sourd, l’acide lent, qui ronge et délite, comment reconstituer la lente avancée de la mort. L’angoisse ne laisse pas d’empreinte, la nausée, des marques au sol. Avec un sens fort de l’humour noir, virtuose en cocasserie macabre, Cohen-Grillet romance ce fait divers tout ce qu’il y a d’authentique et invente une comédie noire grinçante comme une porte de cimetière. Ne riez pas, c’est arrivé près de chez vous »
________________________________________________________________________
Alicia n’est pas rentré /Hervé Gilinenine
« Quand, une première fois, Alicia ne rentre pas, Thomas Vogèle écope de neuf années de prison. Et lorsque, sa peine accomplie, il se lance pour la seconde fois à la recherche de son amie d’enfance, Tom ne sait pas qu’il va mettre à jour de bien lourds secrets… »
 
________________________________________________________________________
Bérénice 34-44 / Isabelle Stibbe
« Bérénice 34-44, premier roman d’une impressionnante maturité, nous plonge dans les ors, arcanes et velours de la Comédie-Française et dans cette période trouble de l’histoire à travers le prisme d’un destin exceptionnel. Une trajectoire artistique captivante qui rend justice ainsi aux destins brisés par la folie meurtrière de la Seconde Guerre mondiale. »
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *